Qui suis-je? – Emmanuel

Bonjour,

Alors voilà, ça y est, j’me lance !

Après des années passées à faire du bien aux jardins, je me lance dans l’aventure du Dien Chan pour faire du bien aux humains et je rejoins Hélène, ma compagne, pour agrandir l’équipe Zen à Vous.

Aussi loin que je me souvienne, j’ai souffert de problèmes de dos. Enfant, j’ai passé des examens, j’étais atteint d’une scoliose, cyphose et lordose, j’étais tordu en trois dimensions. J’allais fréquemment chez des kinés un peu rebouteux (il n’y avait pas d’ostéo à l’époque) pour essayer de remettre tout ça en place.

Plus tard, étudiant à Saint Etienne, je passais les hivers sous relaxants musculaires pour me soulager le dos. Quand j’ai commencé à travailler sur les chantiers, surtout en région parisienne avec le froid, l’humidité et le stress, les douleurs dorsales sont revenues aux galops, de plus en plus fréquentes, de plus en plus douloureuses et handicapantes, avec de fréquentes visites chez l’ostéopathe, des prises de décontractants musculaires qui ne faisaient que déplacer le problème sur d’autres organes.

Quand Hélène a découvert le Dien Cham (ancêtre du Dien Chan) avec le Docteur Labescat (génial médecin généraliste, ostéopathe, homéopathe, phytothérapeute, Dien Chan, écrivain…), c’est moi qui lui faisais les points qu’il lui expliquait pour la soulager quand elle était handicapée du bras. J’ai ensuite profité moi aussi des séances du Docteur Labescat pour divers problèmes de dos, genoux, intestins, et en une ou deux séances de Dien Cham, le résultat était là.

Après l’achat d’un livre de formules de Dien Cham, finies les visites chez l’ostéo, finis les cachets, une douleur, et hop, une formule de points. Mais la douleur revenait toujours, à plus ou moins long terme, même en faisant attention, en limitant les efforts.

Lorsque ma compagne Hélène s’est formée au Dien Chan, qu’elle a commencé à me faire des séances, il n’y avait pas que les points, il y avait les outils et les massages sur les zones reflexes, cela allait beaucoup plus loin, le soin était plus profond et le bien-être ressenti durait plus longtemps. Elle m’a expliqué les douze massages matinaux, le reflexodrainage, les zones réflexes à travailler en préventif lors de chantiers difficiles et depuis, je n’ai plus eu de dos bloqué, de crampes et autres douleurs musculaires.

L’arrivée de notre enfant, la volonté de lui accorder du temps n’était pas en accord avec nos vies parisiennes. Nous avons donc décidé de quitter l’Île de France pour La Charente Maritime.

Depuis que je travaille, j’ai toujours été en relation avec l’eau. J’ai travaillé dans l’eau, source de vie et de bien être au naturel avec l’aménagement de systèmes d’arrosage de parcs et jardins, de bassins d’agréments et de fontaines en région parisienne. Mais, arrivé sur La Rochelle, j’ai du changer l’orientation de mon métier et travailler dans la piscine. Le côté chantier et assistance aux clients, conseils et apports de solutions me plaisait beaucoup. Mais le côté eau domestiquée et chimique m’a éloigné de mes aspirations de bien-être naturel et utile. Rajoutez à cela une dose de discorde avec mon employeur, une évolution de ma façon de vivre vers encore plus de naturel et le départ vers d’autres aventures s’est imposé comme une évidence.

Ma formation en Dien Chan dès 2016 m’a conforté sur les bienfaits de cette méthode, la pratique en salon m’a montré une partie des infinies possibilités de cette méthode mais il me manquait quelque chose.

Le module Chan Beauté en 2017 m’a ouvert la voie permettant de concilier bien-être, naturel et santé. Les possibilités de modulations et d’évolutions de la technique en fonction du patient, du thérapeute, les bases de Dien Chan dont elle est issue, en font pour moi, une technique alliant à merveille le bien-être, la santé et la beauté.

Alors, pour reprendre en mains en douceur votre santé intérieure tout en faisant du bien à l’extérieur, pour un instant de détente qui va réguler l’organisme, pour un soin esthétique qui va soigner et faire disparaitre une cause plutôt que la masquer, n’hésitez plus, contactez-moi par téléphone au 06 84 10 16 10 ou par mail : emmanuel@zenavous.com pour un rendez-vous au cabinet à Saint Sauveur d’Aunis ou à Lagord.

Pour tout savoir sur mes soins et mes tarifs, consultez la page « lieux & tarifs ».

J’espère à très bientôt !

Emmanuel