Qui suis-je?

Hélène Alvanitakis

Je m’appelle Hélène Alvanitakis, et je vis à Saint Sauveur d’Aunis, tout près de La Rochelle, en Charente Maritime. Laissez-moi vous présenter mon parcours légèrement… atypique !

Après des études supérieures de gestion, j’ai évolué pendant près de 15 ans dans des postes à responsabilités au sein de grands groupes parisiens (Canal+, La Fnac,..). Les horaires de travail, les déplacements fréquents, le management d’équipes, les relations hiérarchiques, les licenciements, les périodes de crises… mon quotidien n’était que stress, urgences, tensions, pressions et fatigue. De ce quotidien découlaient des maux de tête, des tensions dans la nuque, des douleurs dans les épaules et le dos, des insomnies, mais je n’y prêtais pas vraiment attention, prise dans ce tourbillon professionnel.

A 35 ans, un accident de la vie m’a forcée à faire une pause dans cette course à la performance : un vol plané dans l’escalier, une banale fracture du bras, suivie d’une moins banale opération ratée par un chirurgien incompétent et peu scrupuleux, qui m’a rendue totalement handicapée du bras gauche et qui a complètement bouleversé ma vie. Fracture non réduite, tête d’humérus percée de travers, tendons maltraités, enclouage à multiples vis, cicatrices de barbare… La partie haute de mon humérus, désolidarisée de la partie basse entrait dans ma chair et mes muscles, et chaque micro-mouvement me provoquait d’intenses douleurs. Je risquais à tout instant de perdre l’usage de ma main, mon nerf radial étant petit à petit sectionné par cet os de travers.

J’ai mis deux ans pour trouver un chirurgien qui veuille bien prendre le risque de me réopérer, j’en ai rencontré des dizaines, et chacun d’eux me renvoyait gentiment vers le chirurgien qui m’avait fait ce carnage. Deux ans de fortes doses d’antidouleurs et anti-inflammatoires totalement inefficaces contre mes douleurs lancinantes et multiples (os, nerf, muscle, tendons). Deux ans de nuits blanches, de respiration coupée, de fatigue extrême, et surtout de lassitude face aux divers refus pour sauver mon bras. Deux ans à penser qu’étant incapable de porter quoi que ce soit, je ne pourrai jamais devenir maman, …

Et un jour la chance m’a enfin souri. Mon amie Andrée voyant que j’étais au plus mal m’a mise en relation avec le Docteur Jacques Labescat, Médecin généraliste aux multiples compétences en médecines complémentaires (phytothérapeute, ostéopathe, homéopathe), écrivain auteur de plus de 18 livres, journaliste,… mais surtout un médecin très à l’écoute, et toujours en recherche de nouvelles techniques pour soigner au mieux son patient à qui il prépare un traitement « sur mesure » en évitant les traitements génériques « prêt à porter » comme il le dit lui-même. Ce jour là a été un vrai tournant dans ma vie, puisque le Docteur Labescat m’a dirigée vers un chirurgien qui a accepté de m’opérer, mais surtout parce qu’il a pratiqué sur moi cette nouvelle technique qu’il venait de découvrir au Vietnam : le Dien Chan.

Le Dien Chan a été efficace sur mes douleurs dès la première séance. La douleur stoppée, j’ai eu l’impression d’enfin respirer, et j’ai su qu’il y avait une sortie au tunnel que je venais de traverser. J’ai trouvé cet effet magique ! Je sais aujourd’hui qu’il n’y avait rien de magique, mais que tout est simplement logique et surtout réflexologique!

J’ai été opérée ensuite, longue et lourde opération avec greffe d’os, qui n’a pas permis de réparer totalement les dégâts qui avaient été commis, mais mon nerf radial était sauvé et je pouvais enfin bouger sans ressentir d’atroces douleurs. J’ai continué à faire des séances de Dien Chan, et je me suis rendu compte que le Dien Chan agissait également sur mon mental, et que je me sentais de mieux en mieux de façon générale. C’est là que j’ai réalisé que le stress et la pression étaient aussi responsables de tous mes maux de tête, de dos et de mes insomnies, mais que ce n’était plus une fatalité !

La_Rochelle_Vieux-PortMa vie a repris son cours, et j’ai pu devenir maman. Suite à la naissance de mon fils (facilitée par le Dien Chan), j’ai quitté la région parisienne pour suivre mon conjoint et rejoindre La Rochelle. Mais hélas, je n’ai pas trouvé de praticien par ici,  et j’ai eu envie de me former à cette technique pour pratiquer sur moi et ma famille. J’ai passé les Niveaux 1, 2 et 3 en Dien Chan. Suite à cette formation j’ai pratiqué sur mes amis également, puis mes collègues de travail, puis sur des connaissances… Et les bienfaits étaient tels que les demandes ont afflué.

J’ai donc décidé de faire connaitre cette méthode en Charente Maritime pour soulager, grâce au Dien Chan, tous ceux qui en ont besoin, et j’ai obtenu mon certificat Niveau 4 qui me permet désormais d’en faire mon métier et de pratiquer.

Ma volonté d’aller vers les gens se réalise aujourd’hui également de façon plus générale, en m’investissant en parallèle en tant que Responsable du Comité Contre les Maladies Respiratoires de Charente Maritime (CDMR17), qui a pour vocation d’accompagner les malades (financièrement, moralement et socialement), de faire de l’information et de la prévention auprès des patients, des jeunes et auprès des professionnels de santé, et également de financer la recherche.

Ma vie a aujourd’hui trouvé tout son sens principalement grâce au Dien Chan, qui m’a permis de me poser les bonnes questions et de comprendre en quoi je pouvais être utile aux autres dans notre société. J’aimerais vous transmettre tout mon enthousiasme et toute mon énergie pour que vous puissiez vous aussi vous sentir mieux au quotidien et vous permettre d’être en phase avec vous-même.

Faites un petit tour sur mon site pour en connaitre plus sur la méthode Dien Chan et ses bienfaits et n’hésitez pas à prendre contact avec moi pour toute question ou prise de rendez-vous au 06.84.20.84.99 ou helene@zenavous.com

Zen à vous copie